IANOR | Actualité

Appel à candidature pour la formation des formateurs au niveau régional sur l’empreinte de l’eau, basé sur les normes ISO 14046 et ISO/AWI TR 14073.

1Logique de la formation régionale

1.1Généralités

Le cours de formation des formateurs (ToT) au niveau régional destiné à former les apprenants nationaux sur le management de l’eau et plus spécifiquement de l’empreinte eau sera organisé dans le cadre des 3 ans du projet MENA STAR triennal « Renforcer l’infrastructure institutionnelle de normalisation et de réglementation afin de soutenir les entreprises et l’industrie (MENA STAR) ». L’objectif global de ce projet soutient le plan d’action 2011 à 2015 de l’ISO pour des pays en développement ainsi que le nouveau plan d’action 2016 à 2020 puisqu’il vise à renforcer l’infrastructure de normalisation nationale et à encourager les bonnes pratiques pour le développement durable.

 

Les organisations du monde entier et leurs parties prenantes sont de plus en plus conscientes du fait que le management environnemental, qu’un comportement socialement responsable et que la croissance et le développement durables sont des nécessités. Un appel mondial a été lancé en faveur d’une utilisation efficace des ressources naturelles et de la protection de l’environnement, buts qui peuvent être atteints par de nouvelles approches en termes de management environnemental. Ces organisations, qui reconnaissent l’importance de l’environnement afin d’assurer la viabilité à long terme du commerce, peuvent utiliser des normes pour gérer et contrôler les questions environnementales de manière pratique, y compris du management d’un ressource très clé comme l’eau. La norme ISO 14046, Management environnemental – Empreinte eau – Principes, exigences et lignes directrices, donne aux organisations de tous types et de tous secteurs – industrie, pouvoirs publics et ONG – les moyens de mesurer leur « empreinte eau » ou leur impact environnemental potentiel en termes d’utilisation ou de pollution de l’eau. Cette norme qui est fondée sur une analyse du cycle de vie, sera utile à différents niveaux :

•Evaluation de l’ampleur des impacts environnementaux potentiels relatifs à l’eau,

•Identification des possibilités de réduire ces impacts,

•Mise en œuvre d’une gestion de l’eau efficace et optimisée au niveau des produits, des processus et des organisations et,

•Fourniture d’informations cohérentes et fiables d’un point de vue scientifique pour la présentation des résultats de l’empreinte eau et leur suivi dans le temps.

 

Le cours de formation des formateurs au niveau régional sera suivi par des ateliers nationaux organisés par les apprenants nationaux, dans votre pays, pour les principaux secteurs.

 

1.2Objectifs

Les principaux objectifs du cours de formation des formateurs au niveau régional sont :

 

  • Comprendre et créer un savoir-faire local en particulier sur les normes ISO 14046 : Management environnemental --Empreinte eau -- Principes, exigences et lignes directrices et ISO/AWI TR 14073 Management environnemental --Empreinte eau –Exemples de application de ISO 14046, pour permettre à tous les types d’organisations d’appliquer les normes et principes dans leurs actions, y compris le calcul et la communication sur l’empreinte environnementale (empreinte eau).
  • Partager l’expérience régionale et les bonnes pratiques parmi les pays partenaires sur l’application de ces normes.

2Qui doit y assister

 

Ce cours de formation régional est recommandé à ceux qui prévoient de participer ou participent déjà à des initiatives de management de l’eau et souhaitent améliorer leurs connaissances et compétences dans le domaine de l’empreinte eau. Le cours inclut plusieurs exercices de calcul, par conséquent, une bonne compréhension des concepts mathématiques et une totale maîtrise du logiciel Excel sont hautement recommandées.

3Missions de l’apprenant national

 

  1. Participer à l’atelier de formation régional organisé dans le cadre du projet pour devenir un apprenant national sur le sur l’empreinte de l’eau, basé sur les normes ISO 14046 et ISO/AWI TR 14073.
  2. En 2016, préparer et animer un séminaire de sensibilisation national d’une journée sur l’empreinte eauafin de sensibiliser les ONN, le secteur privé, le secteur public et les autres parties prenantes clés, suivis par un atelier de suivi national de deux jours sur le sur l’empreinte eau, en collaboration avec les autres apprenants nationaux pour les principaux secteurs (de l’exportation). Le travail sera supervisé par l’expert international surl’empreinte eau.
  3. En 2016-2017,participer à un atelier de formation régional de perfectionnement organisé dans le cadre du projet.
  4. En 2017-2018, préparer et animer un séminaire de sensibilisation national d’une journée sur le sur l’empreinte de l’eaude vie afin de sensibiliser les ONN, le secteur privé, le secteur public et les autres parties prenantes clés, suivis par un atelier de suivi national de deux jours sur le sur l’empreinte eau, en collaboration avec les autres apprenants nationaux pour les principaux secteurs (par exemple, de l’exportation). Le travail sera supervisé par l’expert international sur l’empreinte eau.

4Critères d’éligibilité

 

Les candidats qui possèdent certaines des qualifications recommandées suivantes peuvent postuler pour participer à la ToT régionale sur le management de l’eau et plus spécifiquement de l’empreinte de l’eauet tout en continuant avec les évènements nationaux pendant 3 ans. Les candidats doivent obtenir un minimum de 45 points sur 55durant le processus d’entretien.

4.1Qualifications et expérience

  • Diplôme universitaire en ingénierie, en économie, en business administration ou dans des domaines techniques (recommandé)
  • Expérience pratique en matière decalcul de l’empreinteeau, de management environnemental (concernant l’eau) et de gestion de projet
  • Expérience de travail spécifique dans le domaine de l’animation de formations
  • Expérience de travail d’au moins 5 ans (recommandée)

 

4.2Compétences techniques

  • Connaissance adéquate en sujets relatifs au management environnemental et de l’eau et en commerce durable
  • Connaissance adéquate dans au moins l’un des sujets clés suivants : économie verte, éco-efficacité, évaluation du cycle de vie, éco-étiquetage, empreinte écologique, gaz à effet de serre et management de l’eau, normes de la famille ISO 14000 ou autre domaine spécifié comme étant clairement pertinent
  • Langues: français (écrit et parlé); capacité à écrire clairement, à présenter et à animer des ateliers en français.
  • Outilsinformatiques: MS-Office (Word, PowerPoint, Outlook, Excel).

 

4.3Compétences personnelles

  • Aptitudes managériales : bonnes compétences en termes d’organisation, de gestion du temps et de résolution des problèmes, capacités à prendre des initiatives et à gérer des budgets.
  • Compétences de communication : bonnes aptitudes de communication écrites et orales, capacité à s’entendre avec des personnes de différentes cultures. Capacité à encadrer et à motiver les participants ainsi qu’à « écouter et à réagir activement » aux interventions des participants.

4.4Autres

  • Obtenir l’accord de son Directeur Général, si sélectionné comme apprenant national, pour disposer du temps requis dans le but de participer au cours de formation et aux activités de suivi.

5Processus de candidature

 

  1. L’organisme de normalisation national (ONN) doit publier une annonce sur le site Internet, en anglais ou en français, pour le cours de formation régional comprenant les informations suivantes :

 

  • Exposé des raisons de la formation régionale
  • Missions du candidat national
  • Critères d’éligibilité
  • Processus de sélection des candidats
  • Formulaire de nomination
  1. L’annonce spécifiera également la date butoir pour la réception des formulaires de nomination.
  2. Les formulaires de nomination sont traités par ordre d’arrivée, premier arrivé, premier servi. Ces formulaires, intégralement complétés et auxquels sont joints les CV, sont traités en premier.
  3. Les formulaires de nomination reçus après la date butoir seront automatiquement rejetés.

6Processus de sélection des candidats

 

  1. L’ONN doit partager, avec les membres du Comité national de pilotage (CNP), tous les formulaires de nomination complétés.
  2. Une présélection de quelques de candidats, considérés comme apparemment éligibles, doit être élaborée par le CNP
  3. L’éligibilité de tous les candidats présélectionnés sera examinée par les membres du CNP, par le biais d’entretiens basés sur les critères établis par l’ISO.
  4. Tous les candidats présélectionnés doivent être suffisamment informés de l’entretien afin qu’ils puissent être présents et réfléchir en amont aux questions du questionnaire de nomination. Les points suivants doivent être pris en considération :
  • Les entretiens doivent être approximativement de la même durée.
  • Si nécessaire, les entretiens peuvent être effectués face à face, par téléphone ou de manière combinée, bien que le face à face soit préférable.
  • Les candidats doivent avoir la possibilité de poser des questions sur le processus de sélection, et les sujets y relatifs, et de le commenter.
  1. Le processus de prise de décisions, qui inclut la notation des différents éléments dans le document portant sur les critères d’éligibilité, doit être atteint, si possible, par consensus et le processus d’évaluation doit être documenté de manière à ce que les raisons de la sélection ou la non-sélection soient saisies. Par conséquent, tous les membres du CNP doivent se mettre d’accord sur le classement des candidats sélectionnés.
  2. Les résultats des entretiens, qu’ils soient acceptés ou contestés, doivent être communiqués par le Responsable national de projet dans chaque pays à tous les candidats et à l’ISO, et ce, au plus tard le 30 novembre.

 

Pour participer à cette formation et si vous répondez aux critères d’éligibilité énoncés ci-dessus veuillez prendre contact avec les représentants de l’IANOR ci-dessous membres du CNP au plus tard le 20 novembre 2015 :

 Mme HAMA yamina  hamayamina@gmail.com

 M. KHEDDAM Mohamed mkheddam2050@gmail.com